Tornano, Morelline, Cacchiano, Monte Lodoli

Accommodations Greve in Chianti, Tuscany, Italy
Page d'accueil
LAST MINUTE!
Locations vacances Chianti
B&B en Toscane
Villas et hôtels de luxe
Blog Toscane
Taxe Touristique
Agences - location vac.
Immobilier en Toscane
Vacances Maremma
Locations vacances Rome
Dates Importantes
Venir à Greve in Chianti
Cartes de Greve
Piscines publiques
Bibliothèque Publique
Piazza Matteotti
Dégustation des Vins
Leçons de cuisine
Spécialités toscanes
Restaurants
Choses à faire et à voir
Châteaux du Chianti
Excursions, Taxi
Mariage en Toscane
Les musées et l'histoire
Guides et livres
Villes de l’Ombrie
Liens Utiles
Passer une publicité
Nous contacter
English Italiano Deutsch Français























La Route des châteaux de la région du Chianti

La Strada dei Castelli del Chianti

Itinéraire rouge - Tornano, Morelline, Cacchiano, Monte Lodoli



Le Château Tornano

En prenant encore la route des châteaux principaux (la ss. 408), continuez le long de la magnifique vallée en direction de Sienne, et lorsque vous arrivez à l'Osteria della Passera, prenez une route privée sur votre droite, descendez, traversez le torrent, puis prenez la montée raide pour arriver jusqu'à Tornano. Ce village est mentionné dans les documents de Coltibuono depuis la seconde moitié du 11ème siècle et ultérieurement, et appartenait, en 1116, à Tebaldo di Rodolfo, probablement affilié à une branche de la famille Firidolfi. La lignée des Mazzalombardi descendait de cette famille et l'un de ses membres, Guarnellotto, fut dépossédé de son château, saisi en 1167 par Frédéric I, qui en fit don à un membre de la famille Ranieri Ricasoli-Firidolfi. Guarnellotto demanda de l'aide aux Siennois, qui revendiquaient Tornano, et avec leur aide, réussit à le maintenir sous son propre contrôle. Même lorsque les Siennois furent défaits et obligés de signer l'accord de Poggibonsi en 1203, qui assignait le château à Florence, ces derniers continuèrent leurs attaques pour en reprendre possession, mais ils durent le rendre aux Florentins chaque fois qu'ils réussirent à le prendre. En raison de son importance stratégique, il fut impliqué au cours des guerres qui suivirent, contre les Aragonais et durant le siège de Florence en 1529 et 1530. Ce château massif et impressionnant, construit en pierre, a un plan d'implantation légèrement trapézoïdal et présente un mur d'épaulement à sa base ainsi que plusieurs ouvertures originales en forme d'arc. Au sommet de l'un de ses côtés, vous pouvez voir les vestiges de probables mâchicoulis. Sur son côté Sud, vous pouvez voir un fragment des murs qui entouraient le village. Ces murs s'élevaient à partir du lieu qu'occupent à ce jour les maisons groupées à la base du château.

En continuant sur la route des principaux châteaux de la région du Chianti, après 4 km environ, vous tournez sur votre gauche pour prendre une route ascendante. En traversant le petit village de Monte San Marcellino, vous verrez sur votre droite la haute tour de Morelline datant du Moyen-Âge, construite en belle pierre. C'est l'église de San Marcellino in Avane, l'une des plus anciennes églises paroissiales de la région du Chianti, reconstruite plusieurs fois au fil des siècles.

Après un peu plus de 1 km de montée sur cette route, vous arrivez à Cacchiano en longeant une avenue de cyprès. Ce château, qui appartint à une lignée de l'omniprésente famille Ricasoli, depuis au moins le début du 13ème siècle, fut incorporé au territoire de Florence en 1203. Ce château fut marqué par les mêmes événements que ceux vécus par le château de Brolio durant les guerres avec les Aragonais et fut réduit en août 1478 après un violent bombardement. Il fut reconstruit par la famille Ricasoli, mais il devint le refuge de réfugiés Siennois et les deux républiques s'affrontèrent pour son contrôle jusqu'à ce que les Siennois le dévastent en 1530. À ce jour, le complexe, qui occupe une position panoramique idéale, est composé de deux structures datant de périodes différentes. La partie la plus ancienne semble être la muraille sud, qui, bien qu'extrêmement altérée, inclut un éperon d'épaulement construit en brique rustique. Deux remparts à créneaux très pointus, datant peut-être du 16ème siècle, et comportant plusieurs embrasures, s'étendent sur les côtés est et nord. Sur ce dernier, vous pouvez encore voir les vestiges d'un ancien mâchicoulis. L'aile nord, qui présente certains éléments d'architecture médiévale, du côté de la cour, a été transformée en une villa de la fin de la Renaissance, dotée d'élégantes fenêtres du côté nord.

Cacchiano

En continuant votre route, vous dépassez, sur votre droite, le Monte Lodoli, une belle bâtisse de pierre datant de l'époque médiévale qui était utilisée en tant que ferme. Vous arrivez alors au croisement de routes de Madonna a Brolie. Juste avant d'arriver au croisement des routes, vous pouvez monter, sur votre gauche vers le Tarci, une haute bâtisse de pierre datant de l'époque médiévale, qui servait clairement de poste de vigie pour Brolio, au sein de laquelle vous pouvez encore voir les ouvertures originales en forme d'arc ou leurs vestiges, de chaque côté. Ce bâtiment est mentionné dans l'acte de vente d'une ferme en 1310.

Itinéraire marron - Pieve di Spaltenna, Vertine, Uliveta, S. Donato in Perano, Vistarenni
Itinéraire rouge - Tornano, Morelline, Cacchiano, Monte Lodoli
 - Gaiole, Barbischio, Capannelle, Cancelli, Castello di Montegrossi, Badia a Coltibuono
Itinéraire violet - Vertine, Meleto, Rietine, Castagnoli, Starda, Monte Luco della Beraredenga, Montecastelli
Itinéraire orange - Campi, San Sano, Monteluco di Lecchi, San Polo in Rosso, Galenda, Le Selve
Itinéraire bleu - San Giusto a Rentennano (alle Monache), Lucignano, La Torricella, Castello di Brolio

Anna Maria Baldini
























Locations de vacance et gîtes ruraux en Chianti
Séjours et hébergements en Toscane
Choses à voir en Chianti
Séjours de vacances en Toscane

Texte français copyright © ammonet InfoTech 1997 - 2017. Tous droits réservés.
Appartements de vacances en Toscane par ammonet InfoTech.

Anna Maria Baldini